[Tarn-et-Garonne]: Bilan chiffré des permutations 2018

Bilan chiffré des mutations dans le Tarn-et-Garonne

Suite aux résultats du lundi 5 mars annulés puis à ceux du lundi 12 mars, voici quelques remarques et  analyse.

Au niveau national, le pourcentage de satisfaction reste bas comme l’année dernière et cela depuis plusieurs années. Cette année  23,93% des demandes ont été acceptées.

  • en 2004 45,76%
  • en 2006 40,21%
  • en 2009 35,74%
  • en 2011 29,20%
  • en 2012 25% 4 260 candidats ont eu satisfaction
  • en 2013 21,30% 2 598 candidats ont eu satisfaction 1 729 par permutation et 1 869 par mutation.
  • en 2014 23,09% 3 949 enseignants ont eu satisfaction sur 17 099 participants
  • en 2015 21,67% 3 539 enseignants ont eu satisfaction sur 16 330 participants
  • en 2016 23,95%
  • en 2017 23,93%
  • en 2018 23,95% 4 009 enseignants ont eu satisfaction sur 16 740 participants dont 20,87% ont eu leur vœu n°1

Concernant le département, les résultats sont en hausse. Nous revenons au taux de 2010. Il manque encore 10 points pour arriver au niveau de 2009.

  • en 2009 49%
  • en 2010 38%
  • en 2011 21,8% avec seulement 29 départs
  • en 2012 30,28% avec 43 départs
  • en 2013 19,26% avec 26 départs
  • en 2014 24,59% avec 30 départs sur 122 demandes
  • en 2015 34.4% avec 43 départs sur 125 demandes
  • en 2016 28,17% avec 50 départs sur 131 demandes ( dont 43 sur 69 pour rapprochement de conjoint avec 62,32%)
  • en 2017  29,84% avec 37 départs 124 demandes (dont 34 sur 55 pour rapprochement de conjoint avec 61,82%)
  • en 2018 38,1% avec 40 départs sur 105 demandes (dont 34 sur 43 pour rapprochement de conjoint avec 79,07%)

Nous constatons que les demandes pour quitter le Tarn et Garonne sont toujours aussi importante même si nous constatons une baisse.

  • en 2009 102 demandes
  • en 2010 116 demandes
  • en 2011 133 demandes
  • en 2012 143 demandes
  • en 2013 135 demandes
  • en 2014 122 demandes
  • en 2015 125 demandes
  • en 2016 131 demandes
  • en 2017 124 demandes
  • en 2018 105 demandes

Nous constatons une légère baisse des demandes de mutations.

Et majoritairement, les demandes de mutation sont pour la Haute Garonne.

En 2018, sur 105 demandes, nous avions en particulier 55 demandes pour la Haute Garonne.

Pour cette année, 43 demandes de rapprochement de conjoint, 34 accordées donc 79.07% de satisfaction . Voici les barème des sortants (en gras le barème minimum)

Libellé département obtenu Barème pris en compte Mutation ou permutation
ALPES-MARITIMES 283 P
ALPES-MARITIMES 22 P
AVEYRON 753 M
AVEYRON 426,82 P
AVEYRON 356 P
CHER 59 M
DORDOGNE 65 P
HAUTE-GARONNE 683 M
HAUTE-GARONNE 376 P
HAUTE-GARONNE 267 P
HAUTE-GARONNE 633 M
HAUTE-GARONNE 362 P
HAUTE-GARONNE 481 M
HAUTE-GARONNE 467 M
HAUTE-GARONNE 661 M
HAUTE-GARONNE 431 P
HAUTE-GARONNE 470 M
HAUTE-GARONNE 686 M
HAUTE-GARONNE 263 P
HAUTE-GARONNE 539 M
HAUTE-GARONNE 434 P
HAUTE-GARONNE 536 M
HAUTE-GARONNE 786 M
HAUTE-GARONNE 443 M
HAUTE-GARONNE 749 M
HAUTE-GARONNE 439 M
HAUTE-GARONNE 426 P
HAUTE-GARONNE 543 M
HAUTE-GARONNE 681 M
HAUTE-GARONNE 764 M
GERS 389 M
GIRONDE 515,16 M
HERAULT 494 M
LOT-ET-GARONNE 426 M
LOT-ET-GARONNE 34 P
TARN 853 M
TARN 694 M
TARN 1079 M
VAR 99 P
GUADELOUPE 67 P
Au niveau des demandes d’entrée:
  • en 2018 317 demandes pour entrer dans le département, 38 ont obtenu le Tarn-et-Garonne soit 11,99%

Même si le pourcentage de satisfaction augmente,  les années se suivent et  se ressemblent: de trop nombreux collègues devront se mettre en position de congé parental, disponibilité et à temps partiel forcé (sauf refus de l’administration) pour pouvoir associer vie professionnelle et vie familiale.

Le Sgen-CFDT est déjà intervenu et interviendra encore pour améliorer ce système des permutations.

Localement, nous essaierons d’intervenir dans la procédure pour obtenir un maximum d’Ineat / Exeat au niveau départemental et académique.